vendredi 3 juillet 2015

LA FINE EQUIPE

LA FINE EQUIPE

DJ Live
Heure de passage : 23:00
Hip-hop / Electro
(France)

Depuis 2008 et la sortie de leur première compilation « La boulangerie », le collectif La Fine Equipe s’est fait une place de choix dans le milieu du beatmaking. Entre jazz, soul, hip hop et electro, le groupe produit des shows explosifs et groovy à souhait.

Depuis l’inauguration de sa franchise « La boulangerie » en 2008, La Fine Equipe a appris et progressé, dévorant goulûment ce que l’expérience du live et les apartés solistes leur proposaient, gardant toujours une oreille et même les deux sur les tendances.

Aussi, après l’ouverture de leur seconde boutique en 2011, l’heure est venue pour eux de tout mettre en commun sur le plan de travail, avec un nouvel opus sorti en décembre 2014.

« La boulangerie » étant avant tout une affaire de convivialité et de partage, les équipiers ont ouvert grand les portes de leur laboratoire afin que d’autres mains que les leurs triturent les machines, pétrissent les mélodies et mettent épices et savoir-faire dans cette troisième préparation. Everydayz, Fakear, Superpoze, Souleance, Chief, Jukebox Champions, Hoosky, Ugly Mac Beer & Mister Modo, Creestal, Mr.Hone, 20Syl & Kafutchino… : tous sont venus avec leur recette secrète et leur tournemain inimitable. L’essentiel n’étant pas de concourir pour le titre de M.B.F. (Meilleur Beatmaker de France) mais bien de contribuer à ce que la fête et la célébration se passent des deux côtés des machines.

Les douceurs et sucreries des deux premiers volumes sont donc désormais proposées dans une offre plus large, plus abondante mais aussi plus riche. Le cookie aux pépites de samples nappé d’une basse chocolatée se retrouve dans la même vitrine que la pièce montée, travail d’orfèvre architectural où chaque détail est ciselé comme une crêpe dentelle. La bouchée marbrée soul-jazz saveur d’antan côtoie la ganache aromatisée dancefloor qui laisse une longueur de clavier dans les tympans. Les cup-cakes saupoudrés de paillettes multicolores s’affichent aux côtés du cornet garni de crème et de sucre qu’on n’imagine pas manger sans se salir les doigts.

Multipliant les saveurs et les textures comme autant de couches dans un Opéra, travaillant à l’ancienne comme testant le moléculaire, c’est sous la haute autorité du beatmaking et des évolutions musicales de leur hip hop nourricier que le collectif a concocté ces nouvelles gourmandises.

Réunis à trois sur la scène des Nuits Carrées, nul doute que ces beatmakers sauront rassasier tous les appétits !