vendredi 3 juillet 2015

SAGE

SAGE

Live
Heure de passage : 20:00
Pop / Electro
(France)

Membre fondateur du groupe Revolver, compositeur et producteur pour Woodkid, Ambroise Willaume est désormais de retour avec un projet solo qui fait saliver. Une pop élégante enveloppée d’arrangements inattendus pour un grand écart détonnant entre numérique et classique, entre songwriting traditionnel et production électronique.

« J’aime aller vers ce que je ne maîtrise pas ». Ambroise Willaume se connaît bien. Par ces mots, il résume ce qui semble être le moteur de sa carrière de musicien depuis des années : la recherche de l’inédit, le refus de la répétition.

Il y a huit ans, il connaissait une première métamorphose. En créant Revolver, le garçon découvrait, après des années à avoir chanté dans des chœurs classiques, l’univers de la pop. Le groupe est aujourd’hui en pause, après deux disques d’or et des centaines de concerts en France et à l’étranger.

Avec « In between », premier EP sorti le 27 octobre dernier, Ambroise prolonge le défi en continuant d’aller là où on ne l’attend pas. Les oreilles les plus attentives remarqueront l’ombre omniprésente de Neil Young. Le Loner, période « Harvest moon », semble veiller en parrain musical sur les somptueuses ballades de Sage, autant par l’importance du piano que par la façon de chanter, désormais très libre, d’Ambroise. « À travers ma recherche harmonique, j’ai aussi renoué avec la musique classique, de Debussy à Erik Satie…»

Epaulé par Benjamin Lebeau, moitié de The Shoes, à la production, les deux compères se sont livrés à un passionnant travail d’échanges et de confrontations d’idées, mettant des mois à trouver le point d’équilibre, remettant sans cesse en cause le travail effectué, opérant une série d’allers-retours, longue mais enrichissante.

Résultat, ce premier EP est une superbe promesse, où l’intime flirte avec l’épique, où la mélancolie se fait désarmante.

En attendant le disque prévu dans le courant de l’année, et avant d’investir l’amphithéâtre du Fort Carré, accompagné par un quatuor à cordes, Sage a d’ores et déjà entamé une tournée en première partie de formations telles que The Do, Chet Faker, Sébastien Tellier, et Christine & The Queens. Un live où « tout est joué en direct, sans ordinateur, le piano et les machines formant un seul et même instrument » dixit Ambroise.