vendredi 24 juin 2016

OWLLE

OWLLE

DJ set
Heure de passage : 01:00
Dream pop
(France)

Owlle aime les croisements osés, les mariages inattendus. Sous l’influence de toute une nébuleuse anglaise de l’électro-hip-pop, mais dans une écriture résolument pop, elle sait faire conjuguer expérimentation et sensualité en connectant l’underground et la pop plus « commerciale ». Un sens du « mix » aiguisé pour un DJ set qui promet d’être endiablé !

Née à Cannes, Owlle, de son vrai nom France, est auteur-compositeur-interprète d’une musique qu’elle qualifie de « Dream pop ».

Owlle, c’est une chouette fille dont le nom évoque une chouette anglaise (« Owl »), bien que dans le civil elle soit française jusqu’au bout de son prénom.

Owlle, c’est une fille capable sans la moindre prudence de ponctuation d’avouer dans la même phrase son amour pour Brian Eno et Bronski Beat, Madonna et Fever Ray, Boy George et Bat For Lashes.

En 2011, elle est lauréate du prix Inrocks Lab et gagne alors une session d’enregistrement auprès du producteur David Kosten. Son premier EP, sorti en décembre 2012 et porté par l’irrésistible « Ticky ticky », entrera dans les tops italiens et allemands. Il attirera même l’attention des membres de Depeche Mode qui lui commanderont un remix de leur single « Heaven ». Elle collaborera également au single « Under your sun » de Vitalic. On a connu des débuts de carrière moins enviables.

L’artiste multiplie les scènes et se fait remarquer sur de nombreuses premières parties, de Sébastien Tellier à Lilly Wood & The Prick en passant par Santigold ou Phoenix, rien que ça.

En 2005, lorsqu'elle tombe en arrêt, à la Biennale d’art contemporain de Lyon, devant l’installation « Quiet club » de Brian Eno, elle réalise combien les passerelles entre arts visuels et recherches sonores de l'Anglais sont celles qui conviendraient le mieux à sa démarche pluridisciplinaire.

La musique devient dès lors son terrain d’exploration favori. Owlle commence à décanter un style d’écriture éminemment personnel qui agglomère avec pas mal d’audace son sens mélodique et son goût des expériences sensorielles, dans un éventail de styles qui donne d’emblée le tournis.

Début 2014, elle sort son premier album, « France », entourée par Pierrick Devin et Myd (Club Cheval) à la production. Alternant les titres minimalistes et les tubes généreux, Owlle réussit son pari de produire une musique à la fois abordable et exigeante, nourrie d’obsessions complexes et pourtant chatoyantes à la première écoute. Certaines chansons proches de la dance s’apparentent à de véritables travaux d’orfèvrerie sonore et épatent par leur minutie après avoir séduit en surface.

Voilà qui promet un DJ set de choix !