vendredi 25 juin 2021

PETER VON POEHL

PETER VON POEHL

Live
Heure de passage : 19:00
FOLK
(Suède)

Quelques semaines avant le confinement, alors que la comédie musicale sur laquelle travaillait Peter von Poehl était annulée en Chine et que le virus s’immisçait de plus en plus sur le territoire français, Peter vient s’installer dans l’environnement verdoyant que lui offre le village de Saint-Forget (vallée de Chevreuse). En résulte ce 5e album qui retourne aux sources de Peter tout en renouvelant sa proposition musicale. Celles d’un premier album bricolé, « Going Where the Tea Trees Are », paru il y a déjà 15 ans. Celles d’un groupe de rock garage intégré à 15 ans, dans sa Suède natale, à défaut d’être bon au hockey sur glace ou au football. Celles des disques de Bob Dylan, achetés de façon compulsive lorsqu’il était adolescent. Pas forcément de storytelling, mais ces petites trouvailles que l’on n’entend que chez lui. Des questionnements, cette mélancolie toujours détournée par un humour paisible ; les allusions aux rêves, souvent éveillés, ou celui d’un fils qui pense se réveiller d’un songe alors qu’il est encore en train de rêver... L’onirisme comme outil poétique. Et des chansons comme autant d’instantanés, des Polaroïds mis en musique, « où, à la fin du morceau, on ne sait pas plus ce qu’il raconte au début », s’amuse Peter.

Dans « Memories from Saint-Forget », on croise des animaux : un chat Bleu russe, un chien, des abeilles, un scorpion, un singe – lequel est convoqué au sein de l’expression australienne « monkey’s wedding », qui désigne ces instants où le soleil brille durant la pluie. Peter aime les mots. Aime que l’anglais, qui n’est pas sa langue maternelle mais qui, au fil des années, est devenue sa première langue, lui apporte juste ce qu’il faut de distance et de surprise pour créer un vocabulaire à haute sensibilité musicale.